UNITI (EPA:MLUNT) - ENTREPRENDRE : UNITI, LE PARCOURS RÉSIDENTIEL POUR TOUS-STÉPHANE ORIA

Transparency directive : regulatory news

06/02/2019 16:04

Click here to download pdf version

Entrepreneur à la une     Stéphane Oria, président fondateur d'UNITI

                     UNITI : LE PARCOURS RÉSIDENTIEL POUR TOUS

 " Partenaire privilégié des collectivités, nous accompagnons l'habitant tout
     au long de son parcours résidentiel et à chaque étape de sa vie "

Originaire de Béziers, ce self-made man a construit en quelques années l'un
des principaux groupes privés du logement social. Le Pdg d'UNITI n'a pas fini
d'étonner.

Quelle est l'histoire du groupe UNITI ? Stéphane Oria : J'ai fondé la
société en 2012 afin d'accompagner les élus et les bailleurs sociaux dans
leurs probléma- tiques de logements sociaux au regard de la loi SRU (loi
relative à la solidarité et au renouvellement urbain, NDLR). Cette loi impose
aux communes de plus de 3 500 habitants de proposer a minima 25% de logements
aidés. En 2016, 1 222 communes étaient déficitaires et ne respectaient donc
pas le taux légal de logements sociaux. Notre société permet aux élus et
aux bailleurs d'atteindre les objectifs fixés dans le cadre de cette loi. Le
groupe est présent partout en France, proche des grandes métropoles. Fort
d'une équipe de 30 collaborateurs pluri- disciplinaires et qualifiés, nous
sommes capables de mener un projet de bout en bout, de la recherche du terrain
jusqu'à la livraison de la résidence. Notre capacité à intervenir sur
l'ensemble de la chaîne nous permettant de garantir une proximité avec nos
interlocuteurs, un meilleur suivi des chantiers et un développement local plus
pertinent.

Quel est son ADN ?
UNITI est un constructeur promoteur spécialisé dans le parcours résidentiel
et les produits gérés. La société répond à un double défi en permettant
aux communes de respecter leurs engagements en matière de logements sociaux au
regard de la loi SRU, et aux bailleurs sociaux de respecter leurs engagements
de production.
Nous proposons aux élus locaux une offre adaptée aux besoins de leur
territoire. Nous analysons les carences sur tout le territoire français, et
nous cherchons à la fois des terrains et des bailleurs parte- naires afin
d'être en mesure de proposer une opération résidentielle sur mesure et clé
en main.

Vous permettez à beaucoup d'accéder à la propriété...
Le PLAI (prêt locatif aidé d'intégra- tion, NDLR) permet aux personnes aux
revenus modestes de se loger. Nous avons également développé le concept d'"
Habitat et famille", un logement aidé pour répondre au quota des bailleurs et
des collectivités, et nous proposons le PSLA (prêt social location-accession,
NDLR) afin d'accompagner les classes moyennes vers l'accession à la
propriété.

L'outsider de la promotion et du logement social veut conquérir tout le
territoire.

Nous développons d'ailleurs à ce titre une gamme de logements intermédiaires
à travers la mise à disposition de plusieurs milliards d'euros en faveur de
deux opé- rateurs, SNI et Action Logement, pour acheter du logement
intermédiaire en VEFA à des promoteurs privés et ainsi développer les
logements à destination des classes moyennes et les accompagner vers le parc
privé sur les zones tendues. Enfin, notre produit " UNITI accession " favorise
l'accession à la propriété à prix maîtrisé. Nous venons également de
lancer une offre intergénérationnelle, AQUARELIA, destinée au logement des
seniors et des étudiants.

Quelles réponses apportez-vous aux collectivités locales ?
UNITI vend ainsi ses opérations auprès des différents acteurs : offices
d'HLM locaux, agglomérations, offices départementaux, sociétés privées
nationales comme CDC Habitat. Notre cycle de vente disposant d'une certaine
récurrence, les mêmes opérateurs achetant chaque année des projets afin de
développer de nouvelles zones, nous nous employons à fidéliser nos
partenaires dans la durée. Nous avons notamment signé un contrat cadre avec
CDC Habitat en 2016, filiale à 100% de la Caisse des Dépôts, pour l'achat
clé en main de 284 logements intermédiaires et de 172 logements sociaux
représentant 26 000 m² d'habitations et un volume de vente de 68 MEUR. Ce
partenariat doit ainsi permettre de cibler les régions Ile- de-France,
Occitanie et Hauts-de-France à travers ces opérations.

Comment le groupe accompagne-t-il les villes pour un habitat plus humain ? Nous
avons la volonté de proposer des logements de qualité, accessibles au plus
grand nombre afin de favoriser une mixité sociale à travers le parcours
résidentiel tout en préservant la qualité architectu- rale et urbanistique
de nos ensembles immobiliers pour offrir un environnement qualitatif à tous
les futurs habitants. Nos résidences s'intègrent parfaitement à
l'environnement déjà existant en termes de volume et d'architecture.

Comment faites-vous pour développer si vite ?
UNITI s'est développé rapidement avec un modèle économique disruptif sur
son secteur qui s'appuie sur une vente clé en main et en bloc de ses projets
de promotion à un seul client (les bailleurs sociaux, NDLR) afin de supprimer
le risque commercial et ainsi diminuer de près de 9 fois le montant des fonds
propres nécessaires au financement et les délais de construction. Nos projets
sont ainsi commercialisés en concertation avec les communes et auprès des
bailleurs sociaux en VEFA (vente en l'état futur d'achèvement, NDLR). Notre
processus de promotion immobilière est efficace et bien encadré. Nous
recherchons tout d'abord des terrains et préparons un avant-projet qui est
présenté aux élus locaux. Nous définissons un permis de construire avec les
services techniques de la ville que nous proposons ensuite à un seul client
identifié et nous y associons une banque et un notaire, garants du bon
déroulé de la vente. Le programme étant conçu sur mesure, les marges, le
prix d'achat du foncier et le coût total de la résidence sont connues avant
l'acte de vente.

Entrepreneur à la une Stéphane Oria, président fondateur d'UNITI

Nous commercialisons nos projets à 100% car nous disposons d'un opérateur
unique et non d'une multiplicité de clients qui acquièrent des appartements.
Nous supprimons ainsi le risque commercial et nous diminuons l'apport en fonds
propres nécessaire par rapport à une commercia- lisation en vente dite " à
la découpe" ou en vente libre. Nous garantissons par ailleurs un délai
compris entre 14 et 27 mois entre le début de la construction et la
livraison.

Comment avez-vous pu émerger dans un secteur aussi concurrentiel ?

Nous ne sommes pas un promoteur "clas- sique". À l'inverse de nos confrères,
notre modèle économique est axé sur 70% de logements aidés et 30%
d'accession à la propriété. Nous nous sommes positionnés sur un segment de
marché délaissé par les grands groupes de promotion immobilière - celui du
logement aidé - qui n'est pas dans les gènes de ceux qui construisent du
logement libre.

Avec Aquarelia, vous misez beaucoup sur les résidences service...
Parce que 30% de la population aura plus de 60 ans en 2035, la Résidence
Services privée dédiée aux Seniors est un produit d'avenir sécurisé qui
fait la part belle à l'investissement. Nous travaillons déjà avec des
partenaires comme la Caisse des Dépôts sur les problématiques de logement
social. Créé en 1992, Aquarelia est un acteur pionnier de la gestion de
résidences services dédiées aux seniors.

Cette filiale gère aujourd'hui 5 résidences Seniors, soit près 100
employés, 6,5M EUR de chiffres d'affaires, 400 appartements, dans les régions
PACA, Occitanie, Hauts- de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. L'ambition
d'Aquarelia est de créer et gérer un nouveau concept d'établisse- ment à
destination des personnes âgées actives et bien portantes, en recherche d'un
lieu de vie permettant de conjuguer indépendance d'habitat, environnement
sécurisé et services à la carte. Les établis- sements offrent un panel de
prestations : accueil, secrétariat, repas, animation, conciergerie, alarme
personnelle et ménage, etc. Construites dans un esprit contemporain avec un
très bon standing et des prestations adaptées de qualité, chaque résidence
permet la création de 20 emplois qualités sur la commune. Grâce à ce
modèle économique, Aquarelia propose des résidences accessibles au plus
grand nombre sur la base d'un loyer et de services dédiés compris entre 1300
euros et 1500 euros par mois.

"Nous venons de créer un Fonds d'investissement Alternatifs permettant de
lever des capitaux auprès d'investisseurs."

En travaillant en amont sur le développement des projets de résidences en
co-promotion avec UNITI, Aquarelia bénéficie de notre expertise de promoteur
dans la maîtrise des coûts et des délais de réalisation afin de permettre
une exploitation très rapide des résidences. En s'associant avec Aquarelia,
nous devenons un interlocuteur unique auprès des municipalités avec
l'intégration des différents métiers de l'immobilier.

Quels sont vos projets ?
Nous sommes en train de développer une dizaine de projets de Résidences
Services Seniors en Nouvelle Aquitaine, dans la région PACA, en Ile-de-France,
en Occitanie, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Centre-Val de Loire et d'autres à
venir. Comment expliquez-vous votre succès ? Notre réussite et notre
développement s'expliquent par le respect d'un business model imaginé sur la
base de 30 à 40% de logements sociaux obligatoires, au regard de la loi SRU,
de 30 à 40% de logements intermédiaires, le reste étant en PSLA ou accession
à prix maîtrisé. Notre business model sécurise l'opération par le taux de
commercialisation assuré de 70 à 80%. On ne pense plus l'opération comme un
seul bloc de logements mais plutôt comme un quartier et un lieu de vie, de
rencontres et d'échanges, en accompagnant ainsi l'habitant tout au long de son
parcours. Ces synergies permettent de fidéliser les partenaires locaux (élus,
bailleurs, entreprises, financeurs...) à long terme et d'améliorer notre
marge de production afin d'asseoir notre croissance.

Votre entrée à la Bourse de Paris sur le marché Euronext Access+ en 2015 fut
elle un véritable levier ?
Notre entrée en Bourse en 2015 (via IPO N°1) nous a apporté une vraie
plus-value car UNITI a été valorisé à 50 MEUR. Ce fut une véritable
vitrine nous permettant de gagner en visibilité et en crédibilité vis-
à-vis de nos partenaires institutionnels publics et parapublics, de renforcer
nos liens et d'augmenter notre capacité à déve- lopper et à produire. Nous
prévoyons un transfert sur le marché Euronext Growth à l'horizon du second
semestre 2019. Nous venons également de créer un département FIA (Fonds
d'investisse- ment Alternatifs) permettant de lever des capitaux auprès
d'investisseurs et de créer des produits financiers immobiliers type OPCI
grand public qui permettront de nous positionner acquéreurs des futures
Résidences Services.

Comment voyez-vous l'évolution du logement ?
UNITI se veut force de proposition en matière de logement social et de
produits gérés et oeuvre quotidiennement pour les instances publiques. La
silver économie, les éco-quartiers, la redistribution de l'énergie et la
domotique sont des sujets d'avenir. Le parcours de vie pour les retraités est
également un sujet au coeur de notre réflexion stratégique.

"Nous aspirons à devenir leader du marché social et à atteindre les 2000
logements par an."

Stéphane Oria, président d'UNITI.

La mixité sera un axe fort de réflexion dont la réunion entre l'étudiant et
le senior dans un même environnement pour favoriser les échanges, le partage
du savoir et l'entraide est un exemple parlant. Tout comme voir la cantine
d'une RSS partagée avec une cantine d'école élémentaire ou encore la
création de micro-crèches et de pôles médicaux. L'avenir s'oriente donc
vers des lieux de vie, de rencontres où l'on ne cloisonne plus les classes
sociales. Quelles sont les perspectives de déve- loppement du groupe ?

Nous avons aujourd'hui 20 opérations en chantier représentant au total près
de 1 000 logements en construction pour un volume d'affaires de 130 MEUR. Les
projets en cours sont multiples : 717 lots en Île-de-France, 169 lots dans les
Hauts-de-France, 408 lots en PACA, 378 lots en Nouvelle Aquitaine et 1466 lots
Occitanie pour un carnet de commande de plus de 4 000 logements à 3 ans, sans
risque commercial. Nous aspirons à devenir leader du marché social et à
atteindre les 2 000 logements par an. Notre stratégie sur les 3 prochaines
années consiste à élargir notre offre et à nous étendre dans les grandes
métropoles où le déficit en matière de logements de tous types devient une
problématique aigüe.

Nous souhaitons favoriser le parcours résidentiel autour des grandes villes
afin de devenir un acteur de référence pour les pouvoirs publics.
Nous avons pour projets d'ouvrir de nouvelles agences, de conforter notre
partenariat avec le Groupe CDC Habitat en matière de logement intermédiaire,
et de développer en parallèle l'habitat intergénérationnel. L'avenir du
logement ne se fera pas sans plus de qualité et de convivialité.

Propos recueillis par Isabelle Jouanneau

UNITI's latest news



Other stories

25/06/2019 14:21
25/06/2019 14:35
25/06/2019 11:40
25/06/2019 16:37
25/06/2019 09:33
25/06/2019 16:44
25/06/2019 17:51
25/06/2019 07:48
24/06/2019 18:42
25/06/2019 10:19
25/06/2019 06:51
25/06/2019 07:00
25/06/2019 16:13
25/06/2019 14:23
25/06/2019 14:29
25/06/2019 13:44
25/06/2019 12:45
25/06/2019 08:47
25/06/2019 09:09
25/06/2019 12:03
25/06/2019 14:51
25/06/2019 07:00
25/06/2019 11:17
25/06/2019 09:33
24/06/2019 16:04
25/06/2019 14:26
25/06/2019 14:21
25/06/2019 15:44
25/06/2019 11:47
25/06/2019 13:46
25/06/2019 16:09
25/06/2019 15:50
25/06/2019 17:22
25/06/2019 10:27
24/06/2019 16:04
25/06/2019 12:04
25/06/2019 05:22
24/06/2019 15:03
25/06/2019 16:56
24/06/2019 18:00
25/06/2019 06:00
25/06/2019 17:23